Théo Andant.


Message

Mexico68
Passe son temps sur le forum

Voir plus


Date du message : mercredi 10 juillet 2024 à 14h07


Interview de Théo Andant qui reconnait avoir une saison en deçà de ses espérances mais attend beaucoup du meeting de Monaco.
Lien

Message

philathle
Pilier de bar du forum

Voir plus


Date du message : mercredi 10 juillet 2024 à 18h39


Mexico68 a écrit :

Interview de Théo Andant qui reconnait avoir une saison en deçà de ses espérances mais attend beaucoup du meeting de Monaco.
Lien

On en accepte volontiers l'augure...

Message

Eole
Pilier de bar du forum

Voir plus


Date du message : jeudi 11 juillet 2024 à 05h03


philathle a écrit :
Mexico68 a écrit :

Interview de Théo Andant qui reconnait avoir une saison en deçà de ses espérances mais attend beaucoup du meeting de Monaco.
Lien

On en accepte volontiers l'augure...

C est la tendance du moment, croire en la force d'un stade et de son public (tellement entendu ce dimanche a Charléty.. et ma foi si les athlètes de haut niveau carburent a ça , c'est le moment en cette année 2024 )

Message

philathle
Pilier de bar du forum

Voir plus


Date du message : jeudi 11 juillet 2024 à 07h46


Eole a écrit :
philathle a écrit :
Mexico68 a écrit :

Interview de Théo Andant qui reconnait avoir une saison en deçà de ses espérances mais attend beaucoup du meeting de Monaco.
Lien

On en accepte volontiers l'augure...

C est la tendance du moment, croire en la force d'un stade et de son public (tellement entendu ce dimanche a Charléty.. et ma foi si les athlètes de haut niveau carburent a ça , c'est le moment en cette année 2024 )

Oui sûr que que ce que l'on appelle de façon (un peu trop ?) générique "le mental" est une chose à la fois très importante et bizarre. On voit bien par exemple ce que dans tous les sports l'action d'un public nombreux, bienveillant ou hostile, peut faire, transcendant les acteurs du stade ou au contraire les paralysant, certains sachant se nourrir de la situation, d'autres à l'inverse la subissant plus que de raison, et pareil pour la pression incontournable d'un grand évènement. Il en est de même sur le fait d'évoluer "dans son jardin" qui doit forcément donner a priori une grosse confiance du fait de divers petits repères familiers, et donc rassurants, que n'ont pas les autres. Et pour l'athlé je pense que ça doit être encore plus vrai pour les concours que pour les courses.

Message

Eole
Pilier de bar du forum

Voir plus


Date du message : jeudi 11 juillet 2024 à 13h08


philathle a écrit :
Eole a écrit :
philathle a écrit :
Mexico68 a écrit :

Interview de Théo Andant qui reconnait avoir une saison en deçà de ses espérances mais attend beaucoup du meeting de Monaco.
Lien

On en accepte volontiers l'augure...

C est la tendance du moment, croire en la force d'un stade et de son public (tellement entendu ce dimanche a Charléty.. et ma foi si les athlètes de haut niveau carburent a ça , c'est le moment en cette année 2024 )

Oui sûr que que ce que l'on appelle de façon (un peu trop ?) générique "le mental" est une chose à la fois très importante et bizarre. On voit bien par exemple ce que dans tous les sports l'action d'un public nombreux, bienveillant ou hostile, peut faire, transcendant les acteurs du stade ou au contraire les paralysant, certains sachant se nourrir de la situation, d'autres à l'inverse la subissant plus que de raison, et pareil pour la pression incontournable d'un grand évènement. Il en est de même sur le fait d'évoluer "dans son jardin" qui doit forcément donner a priori une grosse confiance du fait de divers petits repères familiers, et donc rassurants, que n'ont pas les autres. Et pour l'athlé je pense que ça doit être encore plus vrai pour les concours que pour les courses.

Le mental. L'énergie d'un stade animé aussi.
On parle beaucoup des chaussures en demi fond, mais j'ai aussi l'impression qu'un effet wavelight peut opérer aussi, bien sûr pour les coureurs en direct, mais peut être aussi par l'effet que ça peut avoir sur le public et une forme de retour d'énergie/excitation pour les athlètes en quasi direct désormais, avec ces repères visuels de l'exploit en cours . A voir ..

Sinon pour Théo Andant j'ai surtout eu l'impression que ça relève presque de la méthode coué pour cette prochaine sortie, et qui plus est dans le cadre de cet itw de "l'enfant du pays"
Verdict entre 44 et 46" après le coup de pistolet du starter en tout cas

.

Message

Mexico68
Passe son temps sur le forum

Voir plus


Date du message : jeudi 11 juillet 2024 à 13h47


Eole a écrit :
philathle a écrit :
Eole a écrit :
philathle a écrit :
Mexico68 a écrit :

Interview de Théo Andant qui reconnait avoir une saison en deçà de ses espérances mais attend beaucoup du meeting de Monaco.
Lien

On en accepte volontiers l'augure...

C est la tendance du moment, croire en la force d'un stade et de son public (tellement entendu ce dimanche a Charléty.. et ma foi si les athlètes de haut niveau carburent a ça , c'est le moment en cette année 2024 )

Oui sûr que que ce que l'on appelle de façon (un peu trop ?) générique "le mental" est une chose à la fois très importante et bizarre. On voit bien par exemple ce que dans tous les sports l'action d'un public nombreux, bienveillant ou hostile, peut faire, transcendant les acteurs du stade ou au contraire les paralysant, certains sachant se nourrir de la situation, d'autres à l'inverse la subissant plus que de raison, et pareil pour la pression incontournable d'un grand évènement. Il en est de même sur le fait d'évoluer "dans son jardin" qui doit forcément donner a priori une grosse confiance du fait de divers petits repères familiers, et donc rassurants, que n'ont pas les autres. Et pour l'athlé je pense que ça doit être encore plus vrai pour les concours que pour les courses.

Le mental. L'énergie d'un stade animé aussi.
On parle beaucoup des chaussures en demi fond, mais j'ai aussi l'impression qu'un effet wavelight peut opérer aussi, bien sûr pour les coureurs en direct, mais peut être aussi par l'effet que ça peut avoir sur le public et une forme de retour d'énergie/excitation pour les athlètes en quasi direct désormais, avec ces repères visuels de l'exploit en cours . A voir ..

Sinon pour Théo Andant j'ai surtout eu l'impression que ça relève presque de la méthode coué pour cette prochaine sortie, et qui plus est dans le cadre de cet itw de "l'enfant du pays"
Verdict entre 44 et 46" après le coup de pistolet du starter en tout cas

C'est ce que l'on appelle une fourchette large

.

Message

Eole
Pilier de bar du forum

Voir plus


Date du message : jeudi 11 juillet 2024 à 13h56


Mexico68 a écrit :
Eole a écrit :
philathle a écrit :
Eole a écrit :
philathle a écrit :
Mexico68 a écrit :

Interview de Théo Andant qui reconnait avoir une saison en deçà de ses espérances mais attend beaucoup du meeting de Monaco.
Lien

On en accepte volontiers l'augure...

C est la tendance du moment, croire en la force d'un stade et de son public (tellement entendu ce dimanche a Charléty.. et ma foi si les athlètes de haut niveau carburent a ça , c'est le moment en cette année 2024 )

Oui sûr que que ce que l'on appelle de façon (un peu trop ?) générique "le mental" est une chose à la fois très importante et bizarre. On voit bien par exemple ce que dans tous les sports l'action d'un public nombreux, bienveillant ou hostile, peut faire, transcendant les acteurs du stade ou au contraire les paralysant, certains sachant se nourrir de la situation, d'autres à l'inverse la subissant plus que de raison, et pareil pour la pression incontournable d'un grand évènement. Il en est de même sur le fait d'évoluer "dans son jardin" qui doit forcément donner a priori une grosse confiance du fait de divers petits repères familiers, et donc rassurants, que n'ont pas les autres. Et pour l'athlé je pense que ça doit être encore plus vrai pour les concours que pour les courses.

Le mental. L'énergie d'un stade animé aussi.
On parle beaucoup des chaussures en demi fond, mais j'ai aussi l'impression qu'un effet wavelight peut opérer aussi, bien sûr pour les coureurs en direct, mais peut être aussi par l'effet que ça peut avoir sur le public et une forme de retour d'énergie/excitation pour les athlètes en quasi direct désormais, avec ces repères visuels de l'exploit en cours . A voir ..

Sinon pour Théo Andant j'ai surtout eu l'impression que ça relève presque de la méthode coué pour cette prochaine sortie, et qui plus est dans le cadre de cet itw de "l'enfant du pays"
Verdict entre 44 et 46" après le coup de pistolet du starter en tout cas

C'est ce que l'on appelle une fourchette large

.

Fourchette diplomatique ;)

.

Message

philathle
Pilier de bar du forum

Voir plus


Date du message : jeudi 11 juillet 2024 à 18h49


Eole a écrit :
Mexico68 a écrit :
Eole a écrit :
philathle a écrit :
Eole a écrit :
philathle a écrit :
Mexico68 a écrit :

Interview de Théo Andant qui reconnait avoir une saison en deçà de ses espérances mais attend beaucoup du meeting de Monaco.
Lien

On en accepte volontiers l'augure...

C est la tendance du moment, croire en la force d'un stade et de son public (tellement entendu ce dimanche a Charléty.. et ma foi si les athlètes de haut niveau carburent a ça , c'est le moment en cette année 2024 )

Oui sûr que que ce que l'on appelle de façon (un peu trop ?) générique "le mental" est une chose à la fois très importante et bizarre. On voit bien par exemple ce que dans tous les sports l'action d'un public nombreux, bienveillant ou hostile, peut faire, transcendant les acteurs du stade ou au contraire les paralysant, certains sachant se nourrir de la situation, d'autres à l'inverse la subissant plus que de raison, et pareil pour la pression incontournable d'un grand évènement. Il en est de même sur le fait d'évoluer "dans son jardin" qui doit forcément donner a priori une grosse confiance du fait de divers petits repères familiers, et donc rassurants, que n'ont pas les autres. Et pour l'athlé je pense que ça doit être encore plus vrai pour les concours que pour les courses.

Le mental. L'énergie d'un stade animé aussi.
On parle beaucoup des chaussures en demi fond, mais j'ai aussi l'impression qu'un effet wavelight peut opérer aussi, bien sûr pour les coureurs en direct, mais peut être aussi par l'effet que ça peut avoir sur le public et une forme de retour d'énergie/excitation pour les athlètes en quasi direct désormais, avec ces repères visuels de l'exploit en cours . A voir ..

Sinon pour Théo Andant j'ai surtout eu l'impression que ça relève presque de la méthode coué pour cette prochaine sortie, et qui plus est dans le cadre de cet itw de "l'enfant du pays"
Verdict entre 44 et 46" après le coup de pistolet du starter en tout cas

C'est ce que l'on appelle une fourchette large

.

Fourchette diplomatique ;).

Pour le coup, élément plus objectif (encore que...), le couloir peut avoir aussi son importance, et ça métonnerait quand même un peu que Théo Andant bénéficie de l'un des tout meilleurs dans une course internationale où apparemment il a été "invité". Être l'enfant du pays doit quand même avoir quelques limites...

Message

jmbil
Boulimique du forum!

Voir plus


Date du message : jeudi 11 juillet 2024 à 20h10


philathle a écrit :

Pour le coup, élément plus objectif (encore que...), le couloir peut avoir aussi son importance, et ça métonnerait quand même un peu que Théo Andant bénéficie de l'un des tout meilleurs dans une course internationale où apparemment il a été "invité". Être l'enfant du pays doit quand même avoir quelques limites...

Couloir 1
Comme Happio, Brossier et Zeze

Message modifié le jeudi 11 juillet 2024 à 20h13 par jmbil

Message

Mexico68
Passe son temps sur le forum

Voir plus


Date du message : jeudi 11 juillet 2024 à 20h43


Je trouve que T.Andant et A.Brossier ont le même problème. Alors qu'il.elle sont capables de faire de gros chronos lancés en relais tous les deux n'arrivent pas à concrétiser en individuel.
Ceci dit, on voit qu'à chaque fois en relais ils sont indispensables et sont des membres incontournables des relais et que l'on peut compter sur eux et leur détermination.
Cela doit être frustrant pour eux. Cependant une médaille en relais c'est toujours une récompense pour leur travail et puis de la partager avec d'autres c'est sympa quand même.

Message

philathle
Pilier de bar du forum

Voir plus


Date du message : jeudi 11 juillet 2024 à 20h47


jmbil a écrit :
philathle a écrit :

Pour le coup, élément plus objectif (encore que...), le couloir peut avoir aussi son importance, et ça métonnerait quand même un peu que Théo Andant bénéficie de l'un des tout meilleurs dans une course internationale où apparemment il a été "invité". Être l'enfant du pays doit quand même avoir quelques limites...

Couloir 1
Comme Happio, Brossier et Zeze


Ouais c'est un peu ce que je redoutais... Une super perf de Théo Andant (à Monaco ou ailleurs) dans ces conditions serait une sacrée bonne surprise. Après, le couloir 1 c'est aussi ce qui peut malheureusement arriver dans une demi finale de championnat de niveau mondial quand on a un niveau simplement moyen (pour la compète en question hein...) et que l'on n'a pas réussi à faire une série à 100% de son potentiel.

Message

bruno
Membre historique

Voir plus


Date du message : jeudi 11 juillet 2024 à 23h16


jmbil a écrit :
philathle a écrit :

Pour le coup, élément plus objectif (encore que...), le couloir peut avoir aussi son importance, et ça métonnerait quand même un peu que Théo Andant bénéficie de l'un des tout meilleurs dans une course internationale où apparemment il a été "invité". Être l'enfant du pays doit quand même avoir quelques limites...

Couloir 1
Comme Happio, Brossier et Zeze

en relais ils courent à quel couloir ?
autrement 8 sur 200 c'est pas mal

bruno